Imagerie médicale

Objectifs

Initiation à l'IRM et à la médecine nucléaire, démonstration par des illustrations issus de cas réels l'importance de la simulation et de la modélisation dans ce domaine, apprentissage de la résolution de problèmes concrets à l'aide de logiciels informatiques utilisés en entreprise et en milieux hospitaliers.

C/TD : 22h, TP : 12h

I. Imagerie médicale par résonance magnétique

C et TD

  • Principes de l’Imagerie par Resonance Magnetique (12h)
  • Technologie de l’IRM (2h)
  • Qualité et Sécurité en IRM et SRM (6h)

TP

  • Introduction à l'outil d’analyse d’images IRM ImageJ
  • Déformations géométriques
  • Informations obtenues du TO1 versus informations obtenues du TO2
  • Paramètres RMN : Comparaison des techniques de fit sur le calcul du Temps de relaxation longitudinal T1
  • Paramètres RMN : Comparaison des techniques de fit sur le calcul du Temps de relaxation transversal T2
  • Evaluation pratique de logiciels d'IRM : ImageJ, outil commun


Evaluation : test écrit faisant suite aux cours magistraux, évaluation continue des TP, projet

L'enseignement est assuré par une professionnelle d'IRM, fondatrice et directrice de l'entreprise rennaise SpinSafety, diplômée de la Maîtrise de Physique et docteur en Génie Biologique et Médicale de l'Université de Rennes 1. La physique théorique pour l'IRM est enseignée par un professeur de l'Université Catholique de Louvain, diplômé en pharmacie et docteur en chimie quantique. Cette mission sera réalisée dans le cadre des échanges TS Socrates/Erasmus.

II. Médecine nucléaire


C : 12h, TD : 4h, TP : 6h

  • Introduction à la physique nucléaire
  • Codes de calcul
  • De la détection à l'image : système SPECT et PET
  • La simulation en médecine nucléaire : pourquoi ?
  • Optimisation de système de détection
  • Calcul de l'énergie déposée : dosimétrie
  • Vers de nouveaux concepts de détection
  • Introduction au logiciel Geant
  • TP sur le logiciel Giant


Evaluation : Evaluation continue des TP, projet.

Cet enseignement est assuré par un chercheur INSERM, un physicien hospitalier diplômé de la Maîtrise de Physique de l'Université de Rennes 1 et un ingénieur du CHU de Nantes.