Le traitement et l’exploitation des données patients en santé devient une activité stratégique pour les établissements et les institutions de santé.

Ainsi, avec le développement des systèmes d’information, la généralisation des dossiers médicaux informatisés, et plus généralement la dématérialisation des données de santé, le traitement des données patient par des techniques automatiques permet la valorisation de l’information médicale.
Ces méthodes peuvent s’appliquer à un de nombreux domaines :

  • médico-économique : aide au codage, controle qualité, calcul d’indicateurs, analyses stratégiques,
  • recheche clinique (études de faisabilité, détection de patients éligibles à des essais cliniques),
  • épidémiologique (détection de cohorte, alimentation de registres),
  • évaluation des pratiques : analyse de trajectoires de patients, qualité des dossiers médicaux,
  • vigilance : phamacologie, matériovigilance, détections d’infections nosocomiales.

Le traitement des données de santé nécessite d’acquerir des connaissances et compétences multidisciplinaires : médicales, méthodologiques, statistiques et informatiques.

Le Master MTIBH s’adresse aux professionnels de santé (médecins, pharmaciens, dentistes, sages-femmes, vétérinaires) et aux étudiants ayant un parcours scientifique (stastisticiens, informaticiens, biologiste). Il offre une formation de haut niveau dans le domaine du traitement de l’information en santé et prépare aux nouveaux métiers dont les débouchés sont :

  • Acteurs de santé publique amenés à traiter des données patients.
  • Professionnels de Département d’informations médicales.
  • Statisticiens en santé.
  • Datamanagers.
  • Ingénieurs hospitaliers.
  • Chercheurs dans le domaine du traitement de l’information et du datamining.

Compétences spécifiques acquises dans ce parcours

Les diplômés sont capables de :

  • construire  des entrepôts et des bases de données biomédicales,
  • mettre en oeuvre des techniques d’intégration de données hétèrogènes et les problématiques d’interoperabilité sémantiques,
  • développer et/ou mettre en oeuvre des outils de recherche d’information, de fouille de données et d’analyse biostatistiques adaptées,
  • savoir interpreter et exploiter les données de santé,
  • respecter  les cadres éthiques, juridiques et déontologiques à l’utilisation des données de santé,
  • jouer un rôle d'interface entre deux mondes : le monde médical et celui de l'informatique et du traitement des données,
  • articuler une bonne compréhension de la culture médicale, hospitalière, de la recherche à la méthodologie du traitement de l'information pour concevoir des modèles adaptés et évolutifs,
  • définir des objectifs de recherche et de développement,
  • concevoir des solutions aptes à répondre aux exigences du secteur de la santé et aux besoins des utilisateurs,
  • élaborer des cahiers des charges,
  • concevoir des indicateurs pertinents,
  • analyser les differents processus de production des données en santé et leurs sources,
  • développer une recherche méthodologique adaptée aux différents domaines (hospitalier, laboratoire de recherche),
  • développer des méthodes, valider des outils et des résultats, les communiquer et les publier,
  • avoir une activité de conseil et/ou d'expertise en direction des agences, des directions hospitalières des responsables d'activités médicales.


et sous réserve de l'obtention d'un doctorat

  • concevoir et assurer des enseignements sur les Méthodes de Traitement de l'Information biomédicale.

Débouchés

Les diplômés peuvent prétendre aux postes suivants :
 
  • Chercheur, enseignant chercheur (sous réserve de l'obtention d'un doctorat).
  • Ingénieur chef de projet.
  • Informaticien d'étude.
  • Médecin en charge de l'information médicale.
  • Consultant.

Equipe pédagogique

Le master MTIBH est animé par une équipe pédagogique multidisciplinaire, composée d’enseignants chercheurs en informatique médicale, de professionnels de santé et d'ingénieurs.

Le master MTIBH est en lien avec l’activité hospitalière de l’UF fouille de données du CHU de Rennes, et de l’équipe projet Données Massive en Santé de l’unité INSERM LTSI.
Il offre un parcours professionnel ou à orientation recherche.